"J'ai cherché, j'ai trouvé et je l'ai perdu" 

C'est en quelque sorte mon chemin de croix dans la quête de l'inspiration. L'amour de toute chose ne m'a jamais fixé sur un seul et même chemin. C'est à la fois ma perte par le manque de fixation mais mon indicible sauveur dans mon adaptation à toutes nouvelles créations. 

On peint la nature, les choses réelles de la vie pour se mesurer à la technique. puis le dérapage, inéluctable d'une quête ultime sans but précis à vouloir retranscrire l'essence des choses dans son plus simple appareil.

Je cherche sans cesse à créer l'équilibre fragile d'une oeuvre, pour faire cohabiter l'idée de voir une chose tout en la faisant transparaître dans la cohérence de l'harmonie des formes et des couleurs.

 

L'oiseau, à ce jour, a pris le premier rôle dans mes oeuvres. Cet acteur aussi imposant que léger à l'égard du reste de l'oeuvre doit pourtant s'effacer au profit de l'oeuvre générale.

 

                                                                                              Vincent DORNER